Rechercher

COMMENT LES TARIFS DES GRAPHISTES FREELANCE, SONT-ILS FIXÉS ?

Toute la difficulté d'un graphiste indépendant est là ! Comment bien fixer ses prix, mais aussi comment les expliquer à ses clients, parfois réticents à la réception du devis.


Je vais essayer de vous expliquer au mieux, à travers mon expérience, comment un graphiste va tarifer son devis, sur quels prix et quelles données il va se baser et pourquoi des tarifs qui semblent au premier abord élevés, ne le sont finalement pas !



Le prix d'un visuel est basé selon votre demande, vos besoins ... Vos attentes !

Il n'existe pas de tarifs fixes pour la création d'un visuel, une fourchette de prix peut être proposée, mais le prix d'une création est basé avant tout sur votre demande : le prix ne sera pas le même si vous souhaitez réaliser un flyer ou un site internet ; ou bien si vous demandez une refonte (un changement, une évolution graphique) ou une création totale de votre logotype.


Vos différents besoins feront également évoluer le tarif du devis : si votre demande de visuel doit être dans un court laps de temps, si vous souhaitez de nombreuses modifications supplémentaires, ou encore si vous avez besoin que le graphiste s'occupe de l'impression de vos visuels, via un imprimeur.


Votre but, votre objectif sera différent d'un autre client, il ne sera pas le même selon les entreprises, les associations, les particuliers ... En effet, avant chaque envoi d'un devis, le graphiste va devoir déterminer avec son client, s'il souhaite réaliser un visuel au vu de communiquer ou de vendre ! L'impact tarifaire ne sera pas le même dans ces deux cas. Prenons l'exemple d'un particulier, il souhaite réaliser un flyer à titre explicatif pour ses invités, lors d'un évènement privé : dans cette situation, ce sera un visuel avec l'objectif de communiquer. En revanche, si une entreprise souhaite également réaliser ce même visuel, mais pour promouvoir son nouveau produit, ce sera ici un objectif de vente.


Le devis ne sera pas le même pour une entreprise ou une association à but non lucratif, un particulier et une entreprise qui génère un chiffre d'affaires.


Pour bien fixer un prix, il est également important d'identifier le public ciblé, la visibilité attendue, le nombre d'exemplaires ou de vues sur internet... En effet, plus le visuel que vous demanderez aura une grande visibilité, aura un grand nombre de publications et sera adapté sur différents supports, plus le tarif de celui-ci augmentera.


Les tarifs d'un graphiste sont calculés par rapport à son temps de création, son temps de travail, en comptabilisant en heures, en jours ou en semaines.

Une fois que le projet est bien identifié, avec les éléments énumérés précédemment, le graphiste va calculer combien de temps il va avoir besoin pour créer votre visuel. Il prendra en compte pour sa tarification : la nature de votre entreprise, sa charte graphique, votre demande et vos objectifs, l'analyse de votre concurrence et l'étude des éléments / visuels que vous avez pu lui fournir... puis, les recherches graphiques, la ou les créations de visuel(s) et les modifications qu'il apportera.


Mais, il faut également comptabiliser le temps d'échange entre le graphiste et le client : les mails, les appels, les rendez-vous, ainsi que les exports et les envois de fichiers, que ce soit au client ou à l'imprimeur.


Le dernier point, et non des moindres, que le graphiste doit prendre en compte dans son devis, qui est malheureusement très peu reconnu et qui est pour la plupart du temps décompté, est le moment de réflexion : c'est-à-dire que le graphiste va passer par une phase d'imagination, avant de créer tous supports de communication, tous visuels... Il va s'imprégner de ce qu'il l'entoure, de ce qu'il voit. Cette phase peut durer quelques minutes, comme des heures, voire des jours. Il ne s'agit pas là de production, mais de "création fictive", qui deviendra dans les prochaines étapes, réelle !


Un graphiste va définir sa base tarifaire, soit en taux horaire, soit en taux journalier ou les deux. Le forfait existe, mais il est peu recommandé !

Le graphiste va devoir appliquer son tarif aux nombres d'heures ou de jours travaillées. Pour ma part, je suis à 300 euros la journée et à 45 euros l'heure.


Le graphiste va définir son taux tarifaire, selon son expérience : graphiste junior 200 à 350 euros et graphiste expérimenté 350 à 700 euros, par jour... mais aussi de sa localisation géographique : ce ne sera bien évidemment pas le même taux à Paris, qu'à Rouperroux le Coquet... et bien sûr un graphiste / artiste renommé, facturera également sa notoriété.


De plus, le graphiste devra également prendre en compte dans sa tarification les droits d'auteur et il y a là deux possibilités : la première, les droits d'auteur sont déjà calculés dans son taux tarifaire ou seconde possibilité, le graphiste va décider de rajouter des droits d'auteur supplémentaires, allant de 5 à 5000 euros, par exemple. Ces droits d'auteur donneront lieu à un autre article.



L'une des plus grosses craintes d'un graphiste freelance, est que son devis ne soit pas accepté, car trop cher pour le client.

" 300 euros par jour ? Vous vous faites plaisir ". Bien sûr que sur une journée à 300 euros, le graphiste ne va pas percevoir la totalité de cette somme, loin de là ! Un graphiste comme tout professionnel, doit s'acquitter des cotisations sociales et des différentes charges relatives à son activité.


Attention, les graphistes ne facturent pas 300 euros tous les jours, dans un mois. Il y a des jours où ils doivent s'occuper de leur comptabilité, de leur administration, de leur communication, mais également chercher de nouveaux clients, de nouveaux projets... établir des devis, qui sont gratuits !


De plus, ce qui est mon cas, car je fais partie d'une coopérative, je dois reverser un pourcentage de mon chiffre d'affaire à cette coopérative, car celle-ci me propose des formations, un lieu de travail, de l'assistance administrative et juridique.


Il est important de rappeler que le graphiste va facturer plusieurs étapes de création et non un résultat final seul.

Pour résumer, de nombreux clients ont du mal à percevoir la valeur du travail d'un graphiste, le temps de création, ses taux fixés, ainsi que les droits d'auteur qui sont parfois à ajouter. En effet, c'est un métier qui peut paraître abstrait et évaluer qu'il y a plusieurs démarches à facturer avant d'arriver à un visuel final peut surprendre, car nous ne facturons pas un visuel final seul, mais bien toutes les étapes au préalable.


Les conseils que je peux donner aux clients, c'est de faire appel à un créatif, de ne surtout pas hésiter à lui demander un devis, à évoquer le budget envisagé, à lui poser des questions sur la faisabilité du projet, des créations... Demander un devis est gratuit : celui-ci n'engage en rien les deux parties, tant qu'il n'est pas signé.


Vous devez choisir votre graphiste, non pas parce qu'il sera potentiellement le moins cher, au risque d'être déçu, mais bien parce que vous aimez son style graphique. C'est à nous, en tant que graphiste, de vous apporter la meilleure solution, entre création et tarif, de nous adapter à votre demande, lorsque celle-ci est raisonnable...


Pour finir cet article, je tiens à vous remercier si vous avez réussi à lire jusqu'ici :)


Pour le prochain article, je vous parlerai donc des droits d'auteur, ce qu'ils représentent, comment ils sont calculés et comment les appliquer !


Lauranne Création.

49 vues
  • Noir Facebook Icône
  • Noir Icône Instagram
  • Noir LinkedIn Icône