Rechercher

ÊTRE GRAPHISTE FREELANCE !

Il n'est pas simple de bien identifier le métier de graphiste, infographiste ou designer graphique.

C'est pourtant une profession que nous pouvons retrouver dans de multiples domaines et secteurs d'activité : dans le milieu de l'entreprise, de l'évènementiel, dans la vie associative, mais aussi dans la vie personnelle...



Transcrire ou retranscrire une idée, une information ou un message, à travers un visuel, une image.

L'art de mettre en image, une idée voulant être véhiculée, afin de communiquer au mieux auprès de son public, est surement ce qui résume le plus simplement, le métier de graphiste. Mais ce n'est pas tout, un graphiste peut se spécialiser dans différents domaines, comme l'illustration, le web design, la publicité, l'édition...


De nombreux secteurs d'activité font appel à des graphistes, afin d'atteindre leurs objectifs et de valoriser leur image de marque. Prenons l'exemple des entreprises, qui vont travailler directement avec leurs graphistes, au sein de leur service de communication interne ou vont faire appel à des agences de communication ou des graphistes freelance (comme moi :D) : les entreprises, vont avoir besoin de supports de communication, comme des flyers, logo, affiches, étiquettes, site internet... pour illustrer leurs nouveaux produits, mettre en avant leurs services, mais aussi et surtout se démarquer de la concurrence. Généralement, le message voulant être véhiculé est un message avec un impact de vente, afin d'augmenter les bénéfices et donc d'augmenter le chiffre d'affaires.


Il est important de ne pas négliger la forme (l'aspect visuel), tout comme le fond (le message à faire passer) !

Le métier de graphiste est parfois peu connu ou reconnu, il est pourtant indispensable et même dans notre quotidien. Cette fois, prenons l'exemple des particuliers. Un graphiste peut intervenir sur la création ou la refonte de CV et de lettres de motivation (parce que oui une candidature avec un impact visuel, aura plus de chance de retenir l'attention d'un recruteur). Le graphiste peut également réaliser des visuels pour des faire-parts de mariage, de naissance ou des invitations, qui seront des supports de communication avec un impact sentimental, à l'inverse des entreprises, bien entendu.


J'ai pris en exemple les entreprises et les particuliers, mais bien sûr, les graphistes interviennent dans plein d'autres secteurs d'activité : évènementiel, associatif, social, culturel, sportif...


Être indépendante, c'est choisir où, quand et avec qui je souhaite travailler !

Vous arrivez à me suivre ? Super ! Maintenant que vous en savez un peu plus sur le métier de graphiste, je vais vous parler du métier de graphiste freelance, que j'exerce depuis novembre 2019.


Il est possible d'exercer ce métier, en travaillant à son compte ou en tant qu'indépendant, ou en freelance (selon le terme que vous préférez). Ce qui rend le graphiste multitâche.


En effet, le graphiste va devoir être exécutant, créatif, mais aussi directeur artistique, mais également commercial, afin de démarcher sa clientèle et marketeur, pour promouvoir ses compétences ; puis, bien entendu comptable, car il va devoir gérer sa comptabilité, ses factures et ses devis.


Le graphiste a une certaine liberté dans son travail, c'est lui qui va fixer ses prix et choisir comment il souhaite travailler, où et quand, mais aussi avec qui. C'est donc lui qui va négocier ses conditions de travail.


Pour ma part, je suis inscrite dans une coopérative, ce qui m'aide pour la comptabilité, pour l'aspect juridique, mais aussi pour enrichir mes compétences. En effet, grâce à cette coopérative, je peux me former dans les domaines de la gestion d'entreprise ou encore dans le démarchage client... Mais, c'est aussi un vrai tremplin pour communiquer sur mon activité, me faire de nouveaux contacts professionnels, bénéficier de locaux et surtout garder un lien professionnel.



Je m'explique ! Il n'est pas toujours simple de se lancer seul dans 'le grand bain", mais j'ai fait le choix de m'inscrire dans une coopérative, car il était important pour moi de garder des liens professionnels, comme sociaux, même en étant indépendante. Partager son expérience, ses doutes, ses questions... est nécessaire et permet de développer son activité au mieux.


En résumé, être graphiste est un magnifique métier, qui demande création, observation et écoute. Je m'enrichis tous les jours de mon métier et je puise ma créativité tout autour de moi, dans n'importe quel domaine... Et être graphiste freelance permet d'exercer toutes ces compétences, sans hiérarchisation et à son rythme.


Je pourrais vous parler de ce métier encore et encore, mais j'ai peur de finir par vous perdre. Je tiens tout de même à vous remercier, si vous avez tenu bon jusqu'à la fin de l'article et si vous avez des questions supplémentaires sur ce métier, je serais ravie d'y répondre !


Pour les prochains articles, je vous parlerai de comment les tarifs des graphistes freelance sont fixés ?


Lauranne Création.














33 vues
  • Noir Facebook Icône
  • Noir Icône Instagram
  • Noir LinkedIn Icône